Sclérose en plaques (SEP) en Bretagne : traitement et informations | Association Neuro Bretagne

Espace professionnel
Qui sommes-nous ? Nos actions

Sclérose en plaques

Important - Epidémie de Covid 19

Vous trouverez ci-dessous des recommandations concernant le COVID 19 et les mesures à prendre chez les patients atteints de sclérose en plaques.

Attention : Les connaissances et recommandations sont susceptibles d'évoluer.

1 - Informations nationales sur SEP et COVID 19 :

Vous pouvez trouver des informations fiables sur le COVID 19 sur : 

www.gouvernement.fr/info-coronavirus ou en appelant le 0 800 130 000.

  

Mise à jour du 12/11/2020

La SEP est apparue dans la nouvelle liste des critères des personnes vulnérables à la Covid, publiée le 12 novembre 2020 sur le site service-public.fr.
Les neurologues souhaitent préciser que les données internationales publiées sur « infection COVID chez les patients SEP » font apparaître un sur-risque uniquement chez les patients SEP qui ont un lourd handicap ambulatoire, un âge > 65 ans, un surpoids important et d’autres affections chroniques associées (diabète, insuffisance cardio-respiratoire).

Quant aux traitements, ils n’ont pas montré de signal négatif à l’exception des médicaments anti CD20 (Rituximab et Ocrevus). La consigne est de maintenir les traitements contre la SEP.

2 - Les conférences Web de la Fondation ARSEP


La Fondation ARSEP, la Société francophone de SEP (SF-SEP), les Centres de Ressources et Compétences SEP (CRC-SEP) et les centres de références de la NMO et autres maladies démyélinisantes (MIRCEM) propose des rendez-vous thématiques d'une heure avec, à chaque fois, trois neurologues. À écouter en direct ou en replay : 

 

Covid et SEP : Dr Nathalie Derache (Caen), Pr Pierre Labauge (Montpellier), Pr Jean Pelletier (Marseille).

 

SEP, Covid et sortie de confinement : Pr Christine Lebrun-Frenay (CHU Nice), Pr Jérôme de Seze (CHU Strasbourg), Pr Eric Thouvenot (CHU Nîmes)

 

 

3 - Le Coronavirus : Symptômes, transmission, prévention

  • Quels sont les symptômes d'une infection par le COVID 19 ?

L'infection par le COVID 19 se manifeste généralement de la même façon qu'une grippe : Fièvre, courbatures, fatigue intense, toux, gêne respiratoire, parfois diarrhées.

Dans la vaste majorité des cas, l'infection par le COVID 19 est bénigne.

  • Comment se transmet le COVID 19 ?

La transmission entre personnes de ce nouveau virus se produit :
-par gouttelettes, en face-à-face, à moins d'un mètre de la personne infectée ;
-par contact direct, en particulier en portant les mains au visage sans se les avoir lavées.

 

  • Quelles sont les précautions à suivre pour éviter d'être infecté par le COVID 19 ?

Les précautions à mettre en place sont les mêmes que pour toutes les infections virales comme la grippe.

Il s'agit de précautions de bon sens :


-Éviter les contacts avec les personnes ayant des symptômes tels que décrits précédemment ;
-Éviter de vous rendre dans des lieux confinés ;


-Respecter les gestes barrières :
*Maintenir une distance de plus d'un mètre avec les personnes ayant des symptômes si vous en croisez,
*Demander de porter un masque chirurgical aux personnes qui ont des symptômes
*Tousser ou éternuer dans un mouchoir jetable ou au pli du coude
*Se laver les mains après chaque contact, après avoir éternué ou tousser, au savon ou avec une solution hydroalcoolique.

*Saluer sans se serrer la main ni se faire la bise.

 

  • Quelles personnes risquent d'avoir une forme grave d'infection par le COVID 19 ?

Les personnes fragiles sont les mêmes que pour la grippe saisonnière :
- personnes âgées
- personne prenant des médicaments modifiant l'immunité
- personne présentant une maladie respiratoire chronique
- personne présentant un grand handicap
- il n'y actuellement pas de données concernant les femmes enceintes mais par mesure de prévention elles sont considérées comme des personnes à risques.

 

  • J'ai été en contact avec une personne atteinte par le Coronavirus, que dois-je faire ?

Vous devez surveiller votre température pendant les 14 jours suivants. 

 

  • Si je pense être malade qui dois-je contacter ?

-Si vos symptômes ne sont pas graves et que vous n'êtes pas une personne fragile, vous devez contacter votre médecin traitant.
-Ne contacter le SAMU que si vous avez des symptômes de gravité (voir signes de gravité ci-dessous).

Ceci afin de soulager les lignes du SAMU pour les véritables urgences qu'elles soient dues aux Coronavirus ou pas.

 

  • Quels sont les signes de gravité ?

-Essoufflement,

-Difficultés respiratoires,

-Toux inefficace,

-Difficultés pour parler liées à l'essoufflement,

-Difficultés à avaler.

 

Dans tous les cas :
Ne vous rendez pas directement aux urgences,
Ne vous rendez pas directement dans le service ou le centre de référence qui vous suit habituellement,
Ne prenez pas les transports en commun.

 

  • Dois-je porter un masque en permanence ?

NON : le port du masque chirurgical n'est nécessaire que pour les personnes présentant des signes d'infection respiratoire.

Le port du masque chirurgical pour les non malades n'est pas recommandé et consomme inutilement les stocks de masques prévus pour les personnes malades et/ou pour les professionnels de santé en contact avec de nombreux patients à une distance de moins d’un mètre.

C'est en étant tous citoyens et solidaires que nous éviterons la transmission de ce virus aux personnes les plus fragiles.

 

  • Dois-je me rendre à mes rendez-vous médicaux, en particulier chez le neurologue ?

Nous vous conseillons de vous mettre en rapport avec le secrétariat de votre neurologue traitant. Une décision sera prise au cas par cas : suivi par téléphone, rendez-vous physique, ou report du rendez-vous.

 

  • Je suis sous traitement par corticoïdes ou traitement de fond de la sclérose en plaques, faut-il les arrêter préventivement ?

NON : ces traitements ne doivent en aucun cas être arrêtés sans l'avis de votre neurologue traitant. Les risques liés à un arrêt brutal de certains traitements sont largement supérieurs à celui du Coronavirus. En cas de signe d'infection, il faudra prendre systématiquement l'avis de votre neurologue traitant.

 

  • Quelles précautions doivent prendre des personnes en situation de grand handicap ?

Les personnes en situation de grand handicap moteur ou d'insuffisance respiratoire sévère sont considérées comme des personnes à risques d'infection sévère.

Les précautions sont essentiellement des recommandations de bon sens :
-limiter au maximum les sorties inutiles,
-faire la vaccination antigrippale si non faite,
-faire respecter de manière scrupuleuse des règles d'hygiène énoncées plus haut pour soi-même et toutes les personnes se rendant au domicile.

 

  • Mon enfant a une atteinte respiratoire, quel est le risque lié à cette infection ?

À compter du 16 mars 2020 les écoles et universités sont fermées. A ce jour les données rapportent que les enfants de moins de 10 ans sont très peu atteints : Moins de 1% des sujets malades et pas de décès, y compris pour les nouveau-nés infectés. La tranche des sujets de 10 à 19 ans représente aussi 1% des sujets malades avec un taux de mortalité actuel à 0,2%. A ce jour il n'y a pas de transmission maternofœtale démontrée. Les enfants ne présentent pas de forme grave de la maladie à ce jour. Il n'y a pas de précaution particulière à prendre.

 


Ce document a été validé par le Dr Laure Michel, le Dr Emmanuelle Le Page et le Pr Gilles Edan le 16 mars 2020 (réalisé à partir d’un document élaboré par le groupe de travail FILNEMUS/SFM sur le COVID19 et les maladies neuromusculaires).

Les actions de la plateforme Oniric
Formations Actualités Essais cliniques
Les associations Adhérer au réseau Newsletter Nous contacter

Un programme porté par l’Association Neuro Bretagne

Newsletter

Vous êtes :